“Je n’ai jamais vu les EAU comme ça”: les cyclistes parcourent 550 km autour des Emirats – News

Pour de nombreux participants amateurs, c’était l’une des pistes les plus longues qu’ils aient parcourues



Photos fournies

Publié : lun. 14 nov. 2022, 15:01

Ce fut une scène de liesse et de bonheur alors que vingt cyclistes qui ont parcouru 550 km à travers les Émirats arabes unis sont rentrés chez eux après quatre jours sur la route. Les enfants ont étreint leurs parents et les familles ont applaudi lorsque les coureurs – tous des cadres de la suite C, des entrepreneurs et des concurrents d’élite – ont terminé leur course.

“Je n’ai jamais vu les Émirats arabes unis comme ça”, a déclaré Rob Burns, PDG et partenaire de The First Group, qui a organisé l’événement. “Il y avait cette belle chaîne de montagnes à Sharjah avec le sable contre elle et le soleil se levait juste. Tout le monde était juste hypnotisé par sa beauté. J’avais l’impression de regarder une photo.”

La deuxième édition du défi cycliste The First Group 7 emirates a réuni des cyclistes d’au moins 12 nationalités différentes pour collecter des fonds pour des projets de protection de l’enfance, en partenariat avec Dubai Cares et Rashid Centre for People of Determination.

Parmi ceux qui ont fait le trajet, il y avait le cycliste professionnel Nelson Oliveira, qui a participé au Tour de France et aux Jeux olympiques, entre autres compétitions. Après avoir participé au Dubai Tour, il a déclaré que le pays était spécial pour lui. “Quand les gens voient les EAU, ils ne voient que le faste et le glamour de la ville”, a-t-il déclaré. “Mais lorsque vous traversez le pays à vélo, vous arrivez au cœur de la ville qui est si belle et paisible. J’aime toujours venir aux EAU. De plus, le groupe avait une grande camaraderie. Je me suis vraiment amusé.”

A LIRE AUSSI :

Tour difficile

Pour de nombreux participants amateurs, c’était l’une des pistes les plus longues qu’ils aient parcourues.

Yoko Shimada, qui a participé à l’initiative avec son mari, a déclaré qu’elle avait pris le cyclisme comme une passion, mais que c’était un test de son endurance. “La première journée a été un peu difficile car nous n’avions pas l’habitude de rouler aussi longtemps et il y avait beaucoup de vents de travers ce jour-là”, a-t-elle déclaré. “Cependant, une fois que nous avons pris le rythme, nous avons continué. Pour moi, faire du vélo, c’est se sentir libre et profiter du plein air. J’ai vraiment tout apprécié, que ce soit l’air humide de Fujairah, le sable orange de Sharjah”

Son mari, Colin Keeney, a déclaré que les professionnels étaient très prévenants. “Ils ont gardé un rythme assez facile, donc nous avons pu rattraper notre retard”, a-t-il déclaré. “S’ils avaient roulé un peu plus vite, nous aurions trouvé cela extrêmement difficile. Cependant, le groupe a vraiment veillé les uns sur les autres.

Pour le coureur émirati Abdul Wahab Al Halabi, la course était difficile car il n’avait pas beaucoup roulé pendant l’été. “Le premier jour, j’avais mal”, a-t-il déclaré. “Cependant, la beauté des paysages a vraiment compensé les défis. C’était tellement incroyable de regarder le lever du soleil sur les montagnes. Il faisait encore froid et sombre et puis vous avez vu l’aube se fissurer. C’était la plus belle sensation au monde.”

Une bonne cause

Inspiré par une collecte de fonds à vélo à laquelle il a participé aux États-Unis, Rob était impatient de faire quelque chose de similaire aux Émirats arabes unis pour collecter des fonds pour les enfants. C’est ainsi qu’il est entré en contact avec diverses associations caritatives pour organiser cet événement.

L’année dernière, les dons de l’événement provenaient uniquement d’entrepreneurs et de leurs entreprises. Cette année, le grand public a eu la possibilité de suivre le groupe sur les réseaux sociaux et de faire un don. “Les gens étaient extrêmement favorables”, a déclaré Rob. “Nous avons beaucoup de gens qui ont fait des dons. Les fonds seront utilisés pour aider les enfants du monde entier.”

Amal Al Redha de Dubai Cares a déclaré que l’organisation était reconnaissante pour le partenariat. “Ce qui est formidable, c’est que cela a mobilisé la communauté sportive”, a-t-elle déclaré. “Les fonds seront utilisés pour lancer des programmes à l’échelle mondiale axés sur le développement de la petite enfance. Pendant des années, les pays se sont concentrés sur l’obtention de taux de scolarisation élevés, mais nous réalisons maintenant qu’il faut se concentrer davantage sur la qualité du soutien que l’enfant reçoit avant qu’il n’atteigne l’école primaire. »

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *