Custer hors de la série NASCAR Cup; Blaney jette de l’ombre sur Elliott

De nos jours, il n’y a qu’une chose plus difficile que d’obtenir un siège dans une voiture de la NASCAR Cup.

Et cela bien sûr, obtenir un billet pour voir Taylor Swift.

Trop tôt pour certains d’entre vous ?

“Vous devez vous calmer” et “Shake it Off”.

Cependant, il est peut-être aussi difficile de conserver l’un de ces sièges que d’en obtenir un. Demandez simplement à Cole Custer, qui est le pilote de la Stewart-Haas, No. 41 Ford Mustang à partir de cette semaine et est remplacé par Ryan Preece. La nouvelle met fin à une course à temps plein de trois ans avec l’équipe de Custer.

PLUS DE NASCAR :Joey Logano est champion, Jimmie Johnson est de retour, Chase Elliott est maman ; Phoenix rembobiner

RAPPORT DE PÊCHE :La bonne nouvelle de l’ouragan Nicole : les niveaux de salinité sont en hausse dans la rivière

Certes, ce n’était pas exactement un passage décoré. Custer n’a réussi qu’une victoire et deux top cinq et ceux-ci sont arrivés lors de sa saison recrue en 2020. Depuis, Custer n’a terminé dans le top 10 que cinq fois et a terminé 26e et 25e au classement par points.

Cole Custer est sorti en tant que pilote du Stewart-Haas Racing, No.  41 entrées cette semaine.

Sans aucun doute, ce n’est pas suffisant pour Tony Stewart, lui-même triple champion de la Coupe. Et je ne dis pas que c’est la mauvaise décision. Certes, j’apprécierais l’évaluation de Stewart sur le talent de conduite par rapport à la mienne.

Mais, quand les conducteurs ont-ils été mis en laisse avec les entraîneurs de football universitaire ? Trois ans et t’es out ? Juste comme ça?

Malheureusement, cela devient une tendance. Nous l’avons vu avec Erik Jones et Joe Gibbs Racing il y a quelques années et incroyablement, son remplaçant, Christopher Bell, était même dans certaines rumeurs avant de courir jusqu’à la course de championnat à la fin de cette saison.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *