Les records de F1 que Verstappen et Red Bull ont battus en 2022

Le rideau est tombé sur la 73e saison de Formule 1, et elle a vraiment été spectaculaire. Verstappen a été couronné champion du monde des pilotes pour la deuxième année consécutive, tandis que Red Bull a remporté les honneurs du championnat des constructeurs après un long écart.

Mais à quel point étaient-ils dominants du point de vue des chiffres ? Jetons un dernier regard sur les records que Verstappen et Red Bull ont battus cette année avant de tourner la page vers 2023.

Max Verstappen

1. La plupart des victoires en une saison – 15

Le grand d’emblée, et celui qui n’avait pas été cassé depuis près de deux décennies. Michael Schumacher a atteint de nouveaux sommets en 2004 en remportant 13 courses en un an, devenant ainsi sept fois champion du monde. Après neuf ans, c’est le protégé de Schumacher et son compatriote allemand Sebastian Vettel qui a égalé le record de sa saison la plus dominante sous les couleurs de Red Bull en 2013.

Neuf ans plus tard, Verstappen a dépassé les deux légendes au Mexique et a établi une nouvelle référence de 15 victoires en un an lors de la finale de la saison à Abu Dhabi. Les divers problèmes de Ferrari tout au long de la saison, ainsi que les difficultés de Mercedes avec leur concept de voiture et le marsouinage n’ont fait qu’aider Verstappen à atteindre ce jalon.

2. La plupart des points dans un championnat – 454

Encore un autre disque que Schumacher possédait à un moment donné. Il a accumulé 148 points sur 18 courses en 2004, mais avec le système de points actuel introduit en 2010, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne soit cassé. Vettel a établi un nouveau record en 2013 en récoltant 397 points (sur 19 courses) au cours de la saison, ce que Lewis Hamilton a amélioré à deux reprises, en 2018 (408 points sur 21 courses) et 2019 (413 points sur 21 courses).

Ce record est resté jusqu’à ce que Verstappen le batte cette année avec deux manches à perdre. Le Néerlandais a terminé la saison avec un énorme 454 points et on peut se demander si cela sera un jour cassé. Mais avec 2023 avec deux courses et trois sprints supplémentaires par rapport à cette année, on ne sait jamais.

Max Verstappen, Red Bull Racing, 1ère position, au Parc Fermé

Photo par : Zak Mauger / Motorsport Images

3. Le plus grand déficit de points a été renversé pour devenir champion – 46

Grâce à deux DNF lors des trois premières courses, Max Verstappen s’est retrouvé sixième au classement après le GP d’Australie, à 46 points du leader du championnat Charles Leclerc. En l’espace de trois courses, non seulement le Néerlandais a pris l’avantage de Leclerc, mais il a évincé le Monégasque du haut du tableau par le GP d’Espagne. Verstappen n’a jamais abandonné son avance par la suite et a scellé le titre à Suzuka, prenant ainsi le record du plus grand écart de points révisé pour devenir champion.

Sebastian Vettel était l’ancien détenteur du record qui a usurpé l’avance de Fernando Alonso de 44 points sur six courses dans la seconde moitié de la saison 2012 ultra-compétitive.

4. Victoires sur les grilles les plus différentes en un an – 7

Comme si revendiquer 15 victoires en un an ne suffisait pas, Verstappen est allé encore plus loin en remportant sept positions de départ différentes en 2022. Avant cette saison, le Néerlandais n’avait jamais gagné en dehors des quatre premiers sur la grille. Mais il a mis cette statistique au repos en remportant depuis la 10e place au GP de Hongrie, qui comprenait également une rotation rare tout en essayant de rattraper les leaders.

Lors de la toute prochaine course en Belgique, Verstappen a été contraint de partir de la 14e place après avoir encaissé des pénalités de grille pour avoir dépassé son allocation d’éléments de l’unité de puissance. Cela ne l’a cependant pas empêché de grimper dans l’ordre et de devenir le deuxième pilote de l’histoire de la F1 – aux côtés de Bruce McLaren – à remporter des courses consécutives à partir de la 10e place ou moins. Deux courses plus tard, il était à nouveau en train de remporter le GP d’Italie après avoir commencé la course depuis la septième place. Avant Verstappen, le record appartenait à Alan Jones (1980), Alain Prost (1990) et Kimi Raikkonen (2005) qui avaient gagné sur cinq grilles différentes au cours de ces années.

5. Le plus de victoires en une saison en dehors de la pole position – 9

Si Red Bull est devenu le maître du dimanche, Ferrari était l’équipe à battre samedi. L’équipe basée à Maranello a décroché la pole position dans 12 des 22 courses cette saison, leur plus haut jamais atteint en un an.

Mais cela n’a pas découragé Verstappen, puisqu’il a enregistré neuf victoires en 2022 alors qu’il ne partait pas de la pole position, un exploit jamais réalisé auparavant. Il a remporté le record du GP des États-Unis en dépassant le décompte de Schumacher (sept) et de Hamilton (huit) qu’ils ont établi respectivement en 1995 et 2019.

Max Verstappen, Red Bull Racing, 1ère position, célèbre la victoire du Championnat du Monde avec Helmut Marko, Consultant, Red Bull Racing, Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, Sergio Perez, Red Bull Racing, 2ème position, l'équipe Red Bull

Max Verstappen, Red Bull Racing, 1ère position, célèbre la victoire du Championnat du Monde avec Helmut Marko, Consultant, Red Bull Racing, Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, Sergio Perez, Red Bull Racing, 2ème position, l’équipe Red Bull

Photo par : Zak Mauger / Motorsport Images

Redbull

1. La plupart des classements consécutifs dans les deux premiers – 19

Pendant des années, Red Bull a bricolé son line-up, essayant de trouver la paire idéale qui reproduirait le succès de Sebastian Vettel et Mark Webber. Il semblait qu’ils l’avaient enfin trouvé, car ils étaient à moins de 28 points de remporter le titre des constructeurs en 2021. Ils ont monté d’un cran en 2022, avec Verstappen et Sergio Perez décrochant respectivement 17 et 11 podiums, remportant finalement le championnat après huit longues années.

Au sommet de leur régularité, ils ont terminé P1 ou P2 dans 19 courses consécutives (de l’Arabie saoudite au Mexique), un record en soi. Le précédent record était de 17 courses consécutives établi par Williams en 1993-1994 et Mercedes en 2014-2015.

Ceux qui se sont enfuis

1. La plus grande marge de victoire au championnat

Record – 155 points (Sebastian Vettel contre Fernando Alonso en 2013)
2022 – 146 points (Max Verstappen sur Charles Leclerc)

2. Le plus de victoires en un an par un constructeur

Record – 19 victoires/21 courses (Mercedes en 2016)
2022 – 17 victoires/22 courses (Red Bull)

3. La plupart des points en un an par un constructeur

Record – 765 points (Mercedes en 2016)
2022 – 759 points (Red Bull)

Sundaram Ramaswami, également connu sous le nom de F1 StatsGuru, est un statisticien de Formule 1 et un créateur de contenu sur les réseaux sociaux.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *