Sebastian Vettel révèle comment le “gentil” Mark Webber l’a aidé lors de ses premiers essais en F1 : PlanetF1

Sebastian Vettel a raconté une histoire de son tout premier test de Formule 1, lorsque son futur coéquipier Mark Webber est venu à son secours…

Le mandat de Vettel en F1 a pris fin au Grand Prix d’Abu Dhabi fin novembre, le pilote allemand mettant fin à son illustre carrière après avoir fait ses débuts à plein temps en 2008 après des apparitions avec BMW-Sauber et Toro Rosso en 2007.

Lors de son ascension en F1, Vettel a bénéficié du soutien de BMW aux côtés de Red Bull et a remporté le championnat de Formule BMW ADAC 2004 avec 18 victoires en 20 courses.

Une partie de sa récompense pour cette campagne était un test de la voiture Williams FW27 F1, l’équipe basée à Grove bénéficiant d’une relation de travail avec BMW à l’époque.

Vettel, alors un jeune de 18 ans légèrement bâti, s’est présenté à Jerez pour son test et a eu la chance de travailler aux côtés du pilote de course à plein temps de Williams, Mark Webber, ce jour-là.

Alors que Vettel et Webber auraient eu une relation agitée pendant qu’ils travaillaient ensemble chez Red Bull des années plus tard, cette relation est devenue beaucoup plus amicale au cours de la décennie qui a suivi la retraite de Webber de la F1 – aidée considérablement par le tempérament de Vettel qui s’est calmé à mesure qu’il devenait plus âgé et plus sage.

Les deux pilotes sont apparus récemment sur Sky Allemagne dans le cadre d’un segment reflétant la carrière de Vettel, le quadruple champion du monde révélant que Webber devait lui venir en aide après ce test de Jerez.

“En repensant aux années où nous avons commencé et en fait, ce que les gens ne savent pas, c’est que j’ai fait mon tout premier test en 2005”, a déclaré Vettel.

“Mark était là aussi, nous avons partagé la voiture. J’avais un accord avec BMW qui m’autorisait à faire quelques tours et je me souviens très bien du test parce que j’avais un peu peur après et mes yeux étaient… J’étais plein d’adrénaline après les quelques tours que j’avais .”

En raison de la physique brutale des voitures de F1 2005, Vettel était épuisé par le test – quelque chose que le Webber trapu et robuste pouvait voir à la fin de la journée.

“Je n’ai pas pu me tenir au cou et, vous savez, Mark a été si gentil et nous a conduits à l’aéroport, alors c’est vraiment là que ça a commencé”, a expliqué Vettel.

Mark Webber : Sebastian Vettel n’était pas physiquement prêt pour la F1

S’il n’est pas impensable pour de jeunes pilotes adolescents de monter dans des machines de F1 modernes et d’être à l’aise assez rapidement, les débuts de Max Verstappen à 17 ans en étant l’exemple le plus célèbre, la force physique requise pour les monstres à moteur V10 des années 2000 signifiait que Vettel n’était tout simplement pas capable de faire ses débuts plus tôt que lui.

Webber a commenté le test Williams à Jerez, révélant que Vettel s’est même demandé si cela lui serait jamais possible.

Au moment où la paire s’est associée à Red Bull en 2009, Webber a déclaré que Vettel avait beaucoup changé au cours des années écoulées depuis ce jour où il travaillait ensemble dans la FW27.

“En 2005, les voitures de Formule 1 étaient très légères”, a-t-il déclaré.

“Ils avaient beaucoup de puissance, une énorme adhérence, donc physiquement, c’est toujours le cas – vous n’êtes pas prêt.

“Sebastian n’était pas prêt pour cette brutalité d’une Formule 1 et il m’a dit à l’époque à peu près ‘Je ne sais pas si c’est possible pour moi de faire ça’.

“Mais c’est un travailleur acharné, il s’en va, [he’s] très analytique [and had] grande confiance en lui. Il savait que le rêve était toujours bel et bien vivant.

“Nous étions coéquipiers [from 2009]. [Red Bull] n’avait pas eu beaucoup de succès jusqu’alors. Nous étions encore en train de grandir en tant qu’équipe, mais nous savions que nous avions une grande chance de bouleverser les équipes établies – disons les Ferrari, McLaren et Williams à l’époque, pour leur donner du fil à retordre et nous l’avons fait. C’était donc un voyage cool.”

Sebastian Vettel admet “voir les choses différemment” à la fin de sa carrière

La conversation passant aux années que Vettel et Webber ont partagées chez Red Bull, Vettel a admis qu’il y avait des éléments de son propre comportement qu’il considère maintenant différemment avec le recul.

Avec Red Bull tournant de plus en plus autour de Vettel pendant leur mandat en tant que coéquipiers, la relation est devenue tendue lorsque le chef d’équipe Christian Horner a tenté de garder le contrôle de ses pilotes en guerre – avec des points d’éclair à venir au Grand Prix de Turquie 2010 lorsque la paire est entrée en collision en menant la course. , ainsi que le tristement célèbre incident “Multi-21” au Grand Prix de Malaisie 2013 lorsque Vettel a ignoré l’ordre de l’équipe de rester derrière Webber.

“Évidemment, les années après, [Mark’s] fait des choses incroyables – la vitesse qu’il avait en qualifications, l’expérience qu’il avait une fois que nous avons couru ensemble”, a déclaré Vettel.

“Mais il y a probablement des choses que je vois un peu différemment maintenant que je suis un peu plus âgé et que j’ai acquis un peu d’expérience. À ce moment-là, je ne regardais que ce qui était juste devant moi et la piste et c’était tout ce qui comptait et qui m’importait.

“Mark, à ce moment-là, avait de nombreuses années en F1 et, si je compare avec peut-être les trois, quatre, cinq, six dernières années, c’est plus ou moins le temps où nous avons couru ensemble quand j’ai commencé en termes de combien l’expérience que j’ai eue au cours des cinq dernières années et combien Mark avait quand je suis arrivé – c’est une vision complètement différente de certaines choses.

“Mais je pense que nous avons toujours eu une relation directe. Il y a sûrement eu des moments où nous n’avons pas été d’accord, disons, mais je pense que nous avons toujours eu du respect l’un pour l’autre et ce respect je pense nous aide ou nous aide et nous aide aujourd’hui à avancer comme nous le faisons.”

Lire la suite : Christian Horner : Sebastian Vettel s’est beaucoup amusé chez Red Bull, mais jamais une bonne coupe de cheveux

.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *