Comment la F1 prévoit d’éviter une répétition bizarre du titre de Verstappen Japon

La Formule 1 vise à modifier le règlement sur les courses raccourcies, suite à la conclusion déroutante du défi au titre de Max Verstappen.

Lorsque Verstappen a franchi la ligne d’arrivée à Suzuka lors de la course raccourcie par la pluie, on a supposé qu’il n’était pas le champion du monde de Formule 1 2022.

Même après que Charles Leclerc ait écopé d’une pénalité de cinq secondes en coupant la dernière chicane dans ce dernier tour et en obtenant un avantage qui le ferait tomber à la troisième place et favoriserait Sergio Perez, ce n’était toujours pas suffisant.

Comme la course n’avait pas atteint 75% de sa distance prévue nécessaire pour que tous les points entrent en jeu après le retard de pluie de deux heures, on s’attendait à ce que l’échelle mobile des points réduits soit référencée – ceci ayant été affiné à la suite de le Grand Prix de Belgique 2021 abandonné.

On pensait que Verstappen se retrouverait à un point du total dont il avait besoin pour sceller le titre et que le couronnement se poursuivrait aux États-Unis deux semaines plus tard.

Cependant, une bizarrerie dans le règlement sportif signifiait que, comme la course atteignait la fenêtre d’arrêt brutal de trois heures, les Grands Prix devaient être terminés dans les délais, tous les points étaient distribués.

La F1 et la FIA prennent désormais des mesures pour s’assurer que ce scénario ne se reproduise plus.

© XPBimages

Quelle était la bizarrerie?

Pendant l’intersaison, les règles ont été réécrites avant 2022, avec un nouvel ensemble de points à attribuer dans les courses raccourcies, à condition que des intervalles de 25%, 50% et 75% de la distance de course prévue soient atteints.

Ceci est prévu à l’article 6.5 du règlement sportif.

Toutefois, ce barème dégressif ne serait appliqué que si une course était “suspendue conformément à l’article 57 et ne peut être reprise” – cet article étant l’article qui couvre la suspension d’une course et celle-ci ne pouvant être relancée.

Après le drapeau rouge au Japon, la course a été relancée et s’est déroulée jusqu’au drapeau à damier imposé par le temps. Par définition, cela signifiait que tous les points étaient attribués.

Selon RacingNews365.com’s Selon des sources de la Commission F1, la ligne “une course est suspendue conformément à l’article 57 et ne peut pas être reprise” devrait être supprimée du règlement.

Cela signifie que les trois colonnes de points peuvent être attribuées comme prévu à partir de 2023 dans des situations similaires.

Il est prévu que six points soient attribués au vainqueur s’il effectue plus de deux tours drapeau vert, mais moins de 25% de la distance de course, passant à 13 pour 50% et 19 pour 75%.

Si aucune course au drapeau vert ne peut avoir lieu ou si moins de deux tours sont bouclés, la cérémonie du podium et les interviews télévisées seront annulées.

Position Jusqu’à 25% de distance de course Jusqu’à 50% de distance de course Jusqu’à 75% de distance de course 100 % de distance GP (points complets)

1 er

6

13

19

25

2e

4

dix

14

18

3e

3

8

12

15

4ème

2

6

dix

12

5ème

1

5

8

dix

6ème

4

6

8

7ème

3

4

6

8ème

2

3

4

9ème

1

2

2

10e

1

1

Allonger le temps total de course

Bien qu’il y ait un délai de deux heures pour les Grands Prix, cela peut avoir lieu dans une fenêtre de trois heures à partir du moment où le signal de départ est transmis par la FIA.

Dans les courses dites chronométrées, les pilotes franchissent généralement le drapeau à damier un tour après celui où ils se trouvaient à l’expiration des deux heures.

On croit par RacingNews365.com’s sources qu’on espère que cette fenêtre de trois heures pourra être étendue à quatre pour tenter d’étendre la possibilité d’obtenir plus de courses.

Pour les courses telles que l’Australie et le Japon qui se déroulent généralement près du crépuscule et ne disposent pas d’infrastructure d’éclairage supplémentaire, des limites supplémentaires pourraient être introduites en fonction de l’heure locale du coucher du soleil.

Lors de courses telles que Singapour et Abu Dhabi qui se déroulent entièrement la nuit ou y passent du crépuscule, cela ne sera pas un problème.

Toutes les modifications restent soumises à la confirmation officielle du Conseil Mondial du Sport Automobile.

© XPBimages

© XPBimages

.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *