Rennell reste au top avec l’arrivée de Szeryk après le troisième tour | LPGA

Riley Rennell, membre de l’Epson Tour, reste en tête après la conclusion du troisième tour de la LPGA Q-Series. La native du Tennessee a perdu sa co-leader du deuxième tour, Manon De Roey, mais en a gagné une nouvelle – la Canadienne Maddie Szeryk. Le duo a tiré 12 sous après 54 trous au parcours de golf Magnolia Grove à Mobile, en Alabama.

Rennell a eu une autre solide journée de golf, cardant trois oiselets et un bogey solitaire. Bien qu’elle ait senti que certains putts ne tombaient tout simplement pas, la joueuse de 24 ans s’est donnée un peu de coussin au cours des deux premiers jours et s’est rappelée de rester patiente et positive.

“C’était comme s’accrocher à ce genre de journée, donc c’était bien”, a déclaré Rennell. “C’est dur. C’est beaucoup de golf, et vous n’avez qu’à jouer un coup à la fois. C’est vraiment difficile d’être présent. Il vous suffit de trouver différentes choses pour vous distraire. Je plaisante avec mon caddie et nous parlons de toutes sortes de choses loufoques.”

Après s’être qualifié pour la série Q de deux semaines jusqu’à l’étape II, Rennell est simplement heureux de participer.

“Je vais garder mon même plan de match”, a déclaré Rennell. « J’aime vraiment ces terrains de golf Robert Trent Jones, donc je suis ravi d’être ici aussi. C’était difficile pour moi de traverser l’étape II. Ce fut une dure dernière journée. C’était vraiment très dur. Mais maintenant je suis là. Peu importe que je sois premier ou 44e, je suis là.”

Szeryk a rejoint Rennell, remontant le classement après une finition T3 au deuxième tour. Le Canadien a signé pour un autre tour sans bogey, tirant 4 sous le jour.

« J’ai réussi quelques oiselets tôt et j’ai réussi quelques bons arrêts de la normale qui ont permis de continuer », a déclaré Szeryk. “Sur le neuf de retour, je pense que j’ai touché tous les greens et que j’ai eu beaucoup de regards de birdie, mais tout le groupe était en train de s’éclater. C’était juste très stable [today].”

Szeryk a passé du temps sur le circuit de la LPGA au cours de la saison 2022, remportant une finition T24 lors de sa première saison. La recrue a eu le goût de jouer parmi les meilleures au monde et est déterminée à revenir à ce niveau grâce à la série Q.

“Je pense qu’ayant pu être un peu sur la LPGA cette année, je peux voir comme, oh, j’aime vraiment ça là-bas”, a déclaré Szeryk. “Donc, juste avoir cette expérience de savoir ce que c’est, j’ai eu deux très bons tournois, et juste être là-haut et juste voir l’environnement et savoir que ça en vaut la peine, tout le travail acharné. J’ai juste adoré là-bas. C’est donc vraiment ce qui m’a poussé à travailler très dur pour cela.

Le co-leader du premier et du deuxième tour, De Roey, est revenu à la troisième place malgré un tableau de bord propre tout au long du tour. Le Belge est allé sans bogey, cardant un seul birdie et signant pour un tour à 1 sous. Son total de moins de 11 tournois place la star du Ladies European Tour (LET) en bonne position pour revenir au sommet.

“Je me rappelle juste que je dois réussir de bons coups”, a déclaré De Roey. “J’ai frappé de bons coups en général ces derniers jours, donc je vais continuer à le faire. J’ai prouvé les deux premiers jours que je pouvais faire quelques putts ici, donc je pense qu’ils vont retomber demain.”

Deux coups derrière le duo de tête, partageant la quatrième place, étaient Polly Mack, Natthakritta Vongtaveelap, Arpichaya Yubol, Lindy Duncan et Lauren Hartlage. Les cinq ont terminé le troisième tour avec un total de tournoi de 10 sous. Les rondes les plus remarquables comprenaient un 6 sous de Mack et Vongtaveelap, un bogey gratuit de 5 sous de Yubol et un bogey gratuit de 4 sous de Duncan.

La ligne de coupe projetée est passée de pair à 1 sous, avec 75 joueurs potentiellement avancés dans la deuxième semaine.

DEVIS RAPIDES :

Erika Smith (+1, T83) sur un troisième tour sans bogey, -6 :

“Je n’avais pas vraiment prévu de le faire, mais le jeu était bon. Tout s’est en quelque sorte mis en place”, a déclaré Smith. “Je pense qu’à chaque birdie, on espère juste en avoir plus. Cela vous donne en quelque sorte un élan pour le prochain trou, et si vous pouvez simplement le garder ensemble pour chaque coup, chaque swing, alors ça finit plutôt bien.”

Karen Chung (-6, T20) sur la préparation du tour final avant le cut :

“Je n’arrête pas de dire à mes amis cette semaine, la première semaine consiste juste à survivre, il suffit de passer à la deuxième semaine. C’est super de voir mon putter rouler, bien mieux qu’il ne l’a été ces derniers jours, donc j’ai hâte de voir ce que demain nous réserve.”

Polly Mack (-10, T4) sur 4 birdies consécutifs au début de sa ronde :

“C’était bien, surtout j’ai été surpris que le putting se passe si bien. J’ai travaillé dur pour améliorer ma situation mentale et je suis vraiment, vraiment heureux que cela ait fonctionné, que j’ai retrouvé quelque chose pour moi. Voir quelques coups roulés, surtout au début du tour, m’a aidé à prendre confiance, oui.”

Isi Gabsa (-5, T25) sur un troisième tour sans bogey, -6 :

“J’étais très heureux de l’amener dans le club-house sans bogey et en tirant à 6 sous après avoir eu comme deux départs pas difficiles, mais juste sans jouer comme je veux jouer, bien sûr. Nous ne sommes qu’aux trois huitièmes du chemin, il reste donc beaucoup de golf. J’essaie de le voir comme deux tournois distincts, donc j’essaie juste de me concentrer sur les bonnes choses et de faire en sorte que les bonnes choses continuent. Vous faites toujours des erreurs et vous devez toujours continuer, donc ce n’est pas nouveau.”

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *