Dévoilé ! Les 18 meilleures leçons de GOLF Magazine de tous les temps

Nous avons consulté les archives pour trouver certains des conseils de golf les meilleurs, les plus intemporels et les plus stimulants de l’histoire de notre marque.

Revue GOLF

Le numéro de novembre / décembre 2022 de GOLF Magazine a mis en lumière le meilleur de tout – les meilleurs produits, les meilleurs parcours, diable, même le meilleur QB de la NFL qui adore les liens. Mais nous ne nous sommes pas arrêtés là. Nous avons creusé profondément et consulté les archives pour trouver certains des meilleurs conseils, les plus intemporels et les plus stimulants – une bonne promenade intacte dans le passé pour que votre jeu fonctionne bien ici et maintenant.

Vous trouverez ci-dessous une compilation de nos 18 plus grandes leçons de tous les temps.

1. Annuel 1967, “Une collection des meilleures leçons de Palmer”

“La prise correcte peut compenser certains défauts qui pourraient gâcher un coup, parmi lesquels le bien connu consistant à placer votre corps trop loin en avant du swing. Lorsque cela se produit, seules les «mains rapides» peuvent sauver le coup, mais les mains doivent d’abord être dans la bonne position sur le club. Les deux erreurs qui causent de vrais problèmes sont le relâchement des mains en haut, causé par le fait de prendre le club trop loin en arrière, et de “perdre” le doigt droit en le laissant passer sous le manche, permettant au manche de glisser ensuite dans la partie charnue. de la paume.” —Arnold Palmer

2. Mai 1970, “Le lag ou le putt audacieux – quel est le meilleur pour vous?”

“Parmi les plus grands clichés du golf, la remarque du putter, ‘Never up, never in.’ Je ne l’achète pas. Son sens sous-jacent et ce qu’il vous fait faire sur les greens, frapper la balle fort, ferme les portes latérales au fond de la tasse et réduit la porte dérobée à un judas…. Pourquoi ne dépendre que de ce judas au fond de la tasse ? Avec des putts roulants plus lents, vous utilisez tout le trou, toutes ses portes. Et même s’il ne devrait pas tomber, le suivant est un simple tap-in.” —Franck Barbe

3. Janvier 1975, “Apprenez des meilleurs fabricants de clichés !

“S’il y a un seul secret dans le jeu de coup de départ d’une précision phénoménale de Lee Trevino, garder la tête de club en ligne avec la cible doit l’être. Pour réaliser cette grande extension à travers le ballon, Lee souligne que le dos de la main gauche doit toujours être devant la face du club. ‘Si les autres gars [on the PGA Tour] apprenez jamais que c’est le dos de la main gauche qui contrôle la face du club », dit Trevino,« il y aurait beaucoup plus de gagnants, et j’aurais beaucoup plus à m’inquiéter.

4. Avril 1975, “Maintenant tu peux être un meilleur joueur de piège !”

“La première règle d’un bon jeu de sable est de garder le swing aussi proche que possible de la normale, quel que soit le mensonge… Tout changement doit être purement fondamental ; en d’autres termes, dans la position d’adresse. Au-delà de ces changements, il s’agit de comprendre des choses telles que la durée du suivi pour les plans courts et longs. Vous limitez votre suivi pour un coup court à environ la hauteur de la taille. Pour un long coup, vos mains portent le club jusqu’à une finition élevée, à peu près la même que celle que vous utiliseriez sur un coup de fer normal. La longueur du backswing ne change jamais, et je le répète, ne change jamais.” —Gary Joueur

5. Octobre 1975, “Tilt”

“La colonne vertébrale est l’axe du swing. Les épaules tournent à angle droit par rapport à et autour de la colonne vertébrale, et les épaules et les bras balanceront le club vers le haut dans n’importe quel plan établi par l’inclinaison. C’est pourquoi il est si essentiel d’établir la bonne inclinaison à l’adresse et de la maintenir pendant l’impact. Si vous n’établissez pas la bonne inclinaison au départ, vous avez établi le mauvais plan de pivotement. Et si vous changez l’inclinaison pendant le swing, vous changez votre plan de swing et, en fait, vous changez la trajectoire sur laquelle le club se balance.” —Harry Obitz et Dick Farley

6. Décembre 1975, “Glissez les genoux – pas les hanches – pour déclencher le downswing”

“Pendant des années, il a été à la mode de parler d’une glissade latérale de la hanche comme déclencheur d’un bon downswing. En réalité, les hanches ne doivent glisser latéralement à aucun moment de la balançoire. Ils devraient tourner. Le mouvement vers le ballon que beaucoup de gens appellent à tort une glissade latérale de la hanche est en réalité une glissade latérale des genoux. La libération du genou gauche et le transfert de poids vers la gauche lors du downswing créent l’illusion que les hanches glissent.” —Tom Weiskopf

7. Juin 1977, “Le champion des Masters Tom Watson vous montre quel côté domine le swing”

“Lorsque vous adressez le ballon, étendez fermement le bras gauche et prenez une prise très ferme avec les trois derniers doigts de la main gauche. En revanche, le bras droit doit être «doux», c’est-à-dire légèrement fléchi et plus près du corps que le gauche. Vous devez absolument sentir que le bras droit est « à l’intérieur » du gauche. Le golfeur moyen a beaucoup de problèmes parce qu’il n’établit pas ce rayon du côté gauche dès le début du swing.” —Tom Watson

8. Juillet 1977, “Pourquoi ce style étrange produit une puce infaillible”

“Ma technique de chipping est orientée vers un seul objectif : minimiser les erreurs. A ce titre, je le recommande sans hésitation aux golfeurs de tous niveaux. Sans aucun doute, la première chose que vous remarquerez est ma position de balle. Sur les coups de puce, je joue la balle à droite de mon pied droit…. Parce que la balle est bien en arrière, je suis obligé de la frapper d’un coup vers le bas. La seule façon dont je peux rater le tir est de le prendre un peu mince, et ce genre de tir – une sorte de demi-haut – n’est pas trop nocif. » —Hubert Vert

9. Septembre 1977, “La puissance vient des jambes, n’est-ce pas ? Mauvais!”

“Les jambes ont un rôle dans le swing – elles affectent la direction dans laquelle la tête du club est balancée par les mains et les bras en coopération avec la rotation des épaules… Si, au lieu de redresser la jambe gauche, vous rencontrez le ballon dans ce que Tommy Bolt a appelé «la position assise», vous êtes beaucoup moins susceptible de passer par-dessus. Ben Crenshaw fait ça aussi – il arrive dans le ballon les genoux pliés.” —Harvey Penick

10. Novembre 1985, “Robot swing”

“Pour que le swing soit dans le plan, le manche du club doit être parallèle à la ligne cible à mi-course, alors qu’il est également parallèle au sol. Tous les deux [Mark] O’Meara et Iron Byron sont dans cette position… Les deux faces de club sont dans des positions identiques – légèrement ouvertes par rapport à la ligne cible : cela se produit naturellement lorsque le club est dans le plan.” —Hank Haney

11. Mai 1990, “C’est le nouveau système 3×4”

“Maintenant que vous avez trois balançoires et que vous contrôlez la distance, il est logique d’ajouter des cales à votre sac et de multiplier le nombre de coups – et de distances – que vous pouvez frapper à moins de 100 mètres. Le golfeur amateur doit porter quatre cales, chacune avec un loft différent. Être capable de frapper chaque coin avec trois balançoires crée 12 coups. —Dave Peltz

12. Juillet 1990, “New light on the sand shot”

“Extra spin : lorsque le lie est propre mais que la broche est coupée de près, c’est le coup. La hauteur supplémentaire et le backspin signifient que la balle s’arrêtera rapidement. La clé est d’ouvrir grand le corps et le club à l’adresse. Pour frapper bien derrière la balle, effectuez un swing peu profond. À l’impact, le sable vole en une vague proportionnellement peu profonde… Le sable augmente considérablement le spin parce que le club est sorti avec la face ouverte. Tenez-vous bien avec la main gauche tout au long de la balançoire pour garder un visage ouvert.” —Ken Venturi

13. Octobre 1990, “Le jeu de l’esprit”

Une ancre est un stimulus sensoriel – vue, ouïe, odorat, goût, toucher – qui induit une mémoire ou un état d’esprit spécifique. L’idée est de trouver un stimulus (ancre) qui déclenche un état d’esprit clair et détendu. Vous pourriez vous apprendre à vous détendre à la vue du club reposant derrière la balle, la sensation de l’index droit pressant fermement contre le bout du pouce droit lorsque vous prenez votre prise ou le son de la tête du club frappant légèrement contre le sol. ” —Marlin M. Mackenzie

14. Octobre 1999, “A quel point êtes-vous intelligent?”

“Il a été confirmé lors de tests par Dave Pelz que plus la trajectoire d’un coup de puce est basse, plus la balle rebondira droit à l’atterrissage. Mais lorsque Pelz a ajusté la quantité de backspin, il a constaté que plus de backspin entraînait des résultats plus erratiques. Conclusion : Plus la trajectoire est basse et moins il y a de backspin, plus le schéma de dispersion autour du trou est serré.

15. décembre 1992, “Le facteur X”

“Mettez un club derrière vos épaules et entraînez-vous à faire pivoter le haut de votre corps pendant que vos pieds restent fermement ancrés au sol. Concentrez-vous sur la création d’une différence entre vos hanches et le haut du corps. Si vous faites pointer le club vers l’intérieur de votre genou gauche, c’est parfait, mais assurez-vous de ne pas trop tourner les hanches pour y arriver.” —Jim Mc Lean

16. Octobre 2006, “Le coup de force instantané”

Environ deux ou trois pieds avant que vos mains n’atteignent l’impact, faites-les pivoter avec assurance vers la cible. Imaginez que vous tenez un tournevis et que vous le tournez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Cela ferme la face du club, générant une puissance énorme. Il est important de noter que vous pouvez tourner vos mains trop tôt (vous ferez un crochet) ou trop tard (une poussée), mais vous ne pouvez pas trop les tourner. Alors allez-y vraiment avec un mouvement athlétique.” —AJ Bonar

17. Octobre 2014, “Rip it like Rory!”

18. juillet 2019, “Justin Thomas est connecté”

“Sur les wedges et les fers courts, entrez dans votre configuration, étirez le club devant vous, puis faites-le pivoter. Vérifiez que la tête du club est alignée avec vos mains lorsque le manche est parallèle au sol. Ensuite, retournez à l’adresse et faites votre swing normal. Cet exercice simple aide à garder le club devant vous. Cela m’a beaucoup épargné, parce que si jamais la tête de club se met derrière mes mains, je suis généralement grillé.” —Justin Thomas

Revue de golf

Abonnez-vous au magazine

S’abonner

image de profil générique

Golf.com

Un ancien rédacteur en chef de Revue GOLF, Rothman est maintenant un pigiste à distance. Son rôle principal est centré sur la publication personnalisée, qui implique la rédaction, l’édition et l’obtention de l’approbation des clients sur les sections publicitaires de voyage. Depuis 2016, il écrit également, sous un pseudonyme, la chronique mensuelle populaire “Rules Guy”, et écrit souvent la page récurrente “How It Works”. Le travail indépendant de Rothman pour GOLF et GOLF.com couvre toute la gamme allant de l’équipement, des instructions, des voyages et de la rédaction de longs métrages à l’édition des avant-premières de championnats majeurs et des forfaits de services.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *