Faire du vélo dans la neige : êtes-vous sur votre vélo aujourd’hui ? ; Cyclisme Mikey chevauche le penny-farthing de Jeremy Vine; Des chiffons voyous et beaucoup de boue à la Coupe du monde de cyclocross de Dublin ; Les plans de Bike Park rejetés comme “bouffés et absurdes” ; Le nouveau kit de Remco et plus sur le blog en direct

Toutes les manches de la Coupe du monde de cyclocross peuvent-elles avoir lieu en Irlande, s’il vous plaît ?

Hier – si vous ne l’aviez pas déjà vu d’après mes cris d’anticipation excitants toutes les cinq minutes sur les derniers blogs en direct – a marqué la toute première manche de Dublin de la Coupe du monde de cyclocross UCI.

Et même s’il y avait quelques inquiétudes avant l’événement sur la nature bénigne du parcours, et même si les préparatifs de voyage de quelques grands noms seraient contrecarrés par la météo, les conditions boueuses, les courses palpitantes et l’atmosphère électrique générée par les 8 000 les fans réunis sur le campus de Sport Ireland à Blanchardstown ont assuré qu’il n’avait certainement pas déçu.

Au moment où les juniors avaient fini de courir sur ce qui avait été le premier le matin un parcours principalement gelé, ce gel s’était transformé en un gâchis boueux et squelchy qui laissait les coureurs – et les spectateurs – recouverts de matière brune.

Mais ayez une pensée pour l’adolescent optimiste qui a choisi de porter des crocs blancs et des chaussettes à la croix. Je suppose qu’il méritait vraiment tout ce qu’il avait…


Alex Whitehead/SWpix.com

Habillé de manière beaucoup plus appropriée pour l’occasion, le plus grand coureur cycliste irlandais de tous les temps, Sean Kelly, s’est tenu à mes côtés pendant un bref instant lors de la passionnante course féminine d’élite avant de partir rapidement (est-ce quelque chose que j’ai dit, Sean ?).

Il s’est avéré, à mon grand soulagement, que le roi avait simplement rendez-vous avec un membre de la royauté actuelle du cyclisme, Wout van Aert :

Van Aert, c’est sûr de dire, a eu quelque chose d’un premier week-end de course mémorable en Irlande. D’abord, comme tout jeune homme faisant le voyage à Dublin, il a eu droit – si c’est le mot juste – à cette imitation particulièrement choquante d’un classique irlandais :


La terrible Guinness de Wout van Aert à Dublin (Wout van Aert, Instagram)

Où était son hôtel, Londres ?

Quoi qu’il en soit, cette pinte épouvantable n’a pas semblé le décourager beaucoup, car le champion de Belgique a bondi en tête du peloton dans l’avant-dernier tour pour remporter sa première victoire croisée de la saison.

La victoire n’a cependant pas été sans drame. La nature Jekyll et Hyde du parcours – un tracé relativement plat accentué par la nature glissante et glissante de la boue omniprésente – a conduit à un départ frénétique et ouvert, avec peu de séparation des principaux prétendants dans les premiers tours.

Van Aert, quant à lui, était à la traîne vers l’arrière de ce groupe, un poteau gênant sa progression au début, avant que le chiffon d’un mécanicien voyou ne se coince dans sa transmission, forçant une course effrénée vers les stands:

Cependant, il faut plus qu’un chiffon sale pour arrêter Wout van Aert. Alors que Tom Pidcock tentait de profiter de la malchance de son rival en pressant devant, les jambes du champion du monde l’ont abandonné dans la boue au sixième tour – juste au moment où Van Aert a cimenté sa reprise en accélérant franchement pour la victoire. Pidcock a finalement retrouvé ses jambes, mais juste assez pour terminer troisième, derrière le très solide leader de la Coupe du monde Laurens Sweeck.

Van Aert, affichant fièrement ce chiffon embêtant sur le podium, était satisfait de son week-end gagnant à Dublin.

“Ce fut une expérience vraiment agréable”, a déclaré le pilote Jumbo-Visma après la course. “Beaucoup de gens sont sortis, ce que nous ne voyons pas toujours lorsque nous partons à l’étranger avec la Coupe du monde, donc c’était vraiment bien.

“Le parcours changeait de minute en minute aujourd’hui, et c’est l’une des journées les plus difficiles en cyclo-cross où il faut s’adapter aux conditions. Donc c’était sympa.”

Lorsqu’on lui a demandé s’il reviendrait pour participer à une autre course de cyclo-cross à Dublin, Van Aert a répondu en plaisantant : “Jusqu’à présent, je n’ai jamais perdu une course en Irlande, donc je dois continuer comme ça !”

On ne sait pas encore si la Coupe du monde reviendra à Dublin l’année prochaine, mais une chose est sûre de toute façon : lorsqu’il y a une chance de victoire, Van Aert ne jette jamais l’éponge.

Je vais chercher mon manteau éclaboussé de boue…

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *