Investissement recherché par Alpine F1 Team

L’Alpine F1 Team recherche des investisseurs extérieurs pour financer les futurs plans d’électrification de sa division sœur de voitures de route – qui comprennent des gammes de voitures de sport et de SUV à batterie – RacingNews365.com peut révéler.

Cette expansion est subordonnée à la levée de capitaux externes de la sous-marque Renault, et donc à la recherche d’investissements.

La stratégie de financement a été décrite lors d’une présentation lors d’une journée des marchés financiers (CMD) qui s’est tenue récemment sous la bannière “Renaulution, now Revolution”. Fondamentalement, le segment Alpine a inclus les clauses “Alpine devrait se développer à l’échelle mondiale avec la moitié de sa croissance future en dehors de l’Europe [by] tirer parti des partenariats commerciaux et du soutien des investisseurs. Alpine est prête à capitaliser sur la valorisation financière de ses actifs F1 Team.”

En clair, cela signifie que le Groupe Renault est ouvert aux offres d’investissement pour son équipe détenue à 100%, affectant à son tour le produit au financement de la croissance future. Invité à commenter, un porte-parole d’Alpine F1 Team a souligné qu’il n’était “pas question d’introduction en bourse ou de vente pure et simple de l’équipe”.

Dans une réponse écrite, le porte-parole a ajouté :[Renault Group CEO] Luca de Meo a réaffirmé l’importance de la Formule 1 pour la marque en tant que pilier clé pour atteindre cette ambition. Ce plan fixe des objectifs clairs de croissance pour Alpine en Europe et à l’international.

“La feuille de route d’Alpine présentée lors du CMD est financée par le groupe Renault et prévoit d’accéder à des partenaires commerciaux et des investisseurs pour accélérer [Alpine’s] expansion internationale.”

Selon des sources, l’investissement pourrait prendre la forme soit d’une joint-venture – potentiellement avec une autre marque comme Lotus, propriété de Geely, avec laquelle Alpine coopère déjà sur des projets d’ingénierie – soit via la vente d’une participation. Le porte-parole n’a pas voulu commenter la valorisation interne de l’équipe, ni la taille maximale de la participation, qui RacingNews365.com comprend 30 %.

Un modèle commercial potentiel est celui de Mercedes F1, détenue à parts égales par la société de Stuttgart, le géant de la chimie INEOS et le Team Principal/CEO Toto Wolff. Mercedes a désinvesti de 60% de son actionnariat en 2020 à 33,3% tout en continuant de bénéficier de la plateforme marketing mondiale de la F1, tandis qu’INEOS et Wolff ont vu leurs investissements monter en flèche en valeur.

Dans une interview exclusive réalisée en mai de l’année dernière avec cet écrivain, le PDG d’Alpine, Laurent Rossi, a décrit les plans futurs de la marque : “Nous allons étendre le réseau, en grand. Nous voulons quadrupler ou même multiplier par cinq ce nombre dans les trois prochaines années. , quatre années.

“L’idée est de maximiser le potentiel de l’A110 – dont nous sommes loin – et de préparer ensuite les marchés au renouvellement de la gamme de portefeuille de nouveaux produits qui arrivera en 2024/25. Cela coïncidera très bien avec un aperçu de l’A110 et une montée en puissance du reste de la gamme.”

Le premier semestre 2022 a vu 1800 unités vendues dans un réseau mondial de concessionnaires de 122 points de vente.

© XPBimages

Le fait que le groupe Renault ait dévoilé publiquement ses plans d’investissement laisse penser qu’une feuille de route est en place et que des discussions avec un certain nombre d’intéressés ont commencé, notamment compte tenu des longs délais requis pour une gamme de produits entièrement nouvelle – généralement au moins trois années, notamment en ce qui concerne les technologies innovantes.

L’histoire de l’équipe connue par euphémisme sous le nom de “Team Enstone” est mouvementée, ayant ses racines dans l’équipe Toleman F2, qui a progressé en F1 avant de vendre l’équipe à Benetton en 1985. La marque de vêtements a vendu son opération championne 1994/5 à Renault en 2000, bien que le titre par équipe ait de nouveau changé deux ans plus tard une fois que l’opération était prête à gagner – en remportant les titres 2005/6 avec Fernando Alonso.

Après le scandale ‘Crashgate’ de 2008, Renault s’est vendu à Genii Capital, qui a couru sous la bannière Lotus noir/or avant que Renault ne rachète l’équipe en 2016. Le nom a été changé en Alpine pour la saison 2021, six mois après de Meo a pris les rênes mi-2020 suite à l’arrestation de l’ancien PDG Carlos Ghosn – qui avait ressuscité la marque Alpine – en novembre 2018.

Bien que le porte-parole n’ait pas commenté davantage la situation, la division des moteurs de F1 à Viry-Châtillon en région parisienne ne devrait pas faire partie du plan d’investissement “Renaulution”.

Alpine s’est classé quatrième du Championnat des constructeurs de Formule 1 FIA 2022 sous la direction d’Otmar Szafnauer – qui a rejoint en février de cette année en provenance d’Aston Martin – battant de justesse McLaren. L’équipe entre en 2023 avec la formation de pilotes entièrement français composée d’Esteban Ocon et de Pierre Gasly après la défection d’Alonso chez Aston Martin.

.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *