Bilan de l’année cycliste : Nicholas Paul en or

Des sports



Nicholas Paul, de Trinité-et-Tobago, célèbre après avoir remporté la finale d’or masculine de Keirin lors du cyclisme sur piste des Jeux du Commonwealth au Lee Valley VeloPark à Londres, le 30 juillet 2022. – AP PHOTO

LE sport du cyclisme en TT continue de prospérer après la pandémie.

Au cours de la dernière année, les cyclistes de TT ont dû pomper plus fort leurs pédales pour éliminer la rouille causée par une longue pause de deux ans dans l’entraînement et la compétition, en raison des restrictions de covid19.

Mais grâce à une planification intelligente de la TT Cycling Federation (TTCF) et de ses clubs membres, les événements cyclistes locaux ont pris leur envol après que les organisations sportives nationales ont obtenu l’autorisation de reprendre le sport national à la mi-janvier.

Les 12 derniers mois ont été salués comme un “succès” par la présidente du TTCF, Rowena Williams, qui était ravie de voir la communauté cycliste locale affamée d’événements revenir en force.

En tête d’affiche des performances compétitives de cette année pour le TT, cependant, Nicholas Paul, détenteur du record du monde du 200 m volant basé en Suisse (9,1 secondes), a connu sa meilleure saison à ce jour en tant que cycliste d’élite, malgré sa retraite prématurée en octobre en raison d’une blessure à la clavicule. .

Ironiquement, la saison de Paul a commencé par un revers alors qu’il s’est retiré de la demi-finale du sprint masculin à la Coupe des Nations sur piste UCI en Écosse, en avril. Là, il a subi une fracture de la clavicule lors de son premier événement de l’année.

Après sa convalescence de dix semaines, Paul a remporté des médailles dans toutes les compétitions auxquelles il a participé en 2022. Il a rebondi en remportant la médaille d’or du sprint et du keirin lors de sa rencontre de retour à la Coupe des Nations UCI à Cali, en Colombie, en juillet.

Rien n’a arrêté le speedster alors qu’il devenait le premier cycliste TT à remporter une série complète de médailles aux Jeux du Commonwealth, or (keirin), argent (sprint) et bronze (contre-la-montre de 1 km) en Angleterre, en août.

Quelques jours plus tard, il a pédalé pour tripler l’or dans chaque épreuve aux Championnats panaméricains de cyclisme sur piste d’élite au Pérou.

Les deux prochains mois, Paul prévoyait de s’entraîner à sa base du Centre mondial du cyclisme à Aigle, en Suisse, avant les Championnats du monde de cyclisme sur piste, prévus en France, en octobre.

En septembre, Paul était l’un des deux membres de la fraternité cycliste honorés d’un prix national le jour de la République. L’autre était l’ancien cycliste national Michael Phillips. Paul a reçu l’or Humming Bird.

En 2018, il a reçu Humming Bird Silver, aux côtés de la double olympienne à la retraite Njisane Phillip, de Kwesi Browne, de la cycliste sur route professionnelle européenne Teniel Campbell et de la nageuse Dylan Carter.

Cependant, début octobre, lors d’une séance d’entraînement de routine, Paul s’est de nouveau endommagé la clavicule et a été exclu de la compétition pour le reste de la saison. Son omission lui a fait manquer les championnats du monde et la Ligue des champions UCI.

À cette époque, il était classé deuxième au classement UCI en sprint et en keirin.

Pour son immense contribution au cyclisme TT, Paul a remporté la distinction cycliste la plus remarquable du TTCF lors de ses récompenses le 17 décembre. Lui, aux côtés des débutants olympiques de 2020 Browne et Campbell, a également reçu un prix spécial de la fraternité pour leurs performances à Tokyo.

CAMPBELL BLESSÉ

Campbell a également connu une bonne saison, mais a également été touché par des poussées de blessures sur le circuit routier accidenté d’Europe et des Caraïbes.

Des côtes contusionnées, une bursite d’Achille, un coup de fouet cervical, des dents brisées, des extractions de dents et une large entaille au genou, ont complété la combinaison de blessures de Campbell, lors de trois compétitions différentes, cette année.

Le dernier a eu lieu aux Championnats de cyclisme sur route des Caraïbes, en octobre, qui l’ont exclue pour le reste de la saison. Avant son accident, elle a remporté l’or dans le contre-la-montre féminin.

Cependant, Campbell a fait ses débuts olympiques en 2021 et, aux Championnats panaméricains de cyclisme sur piste 2022 au Pérou, elle a remporté plusieurs médailles, dont une médaille d’or dans la course aux points.

Aux Jeux du Commonwealth, elle a terminé sixième de la course sur route féminine dans un peloton de plus de 50 cyclistes. Dans le contre-la-montre, elle a terminé septième dans un peloton qui comprenait plus de 30 athlètes.

Campbell a également été nommée sportive de l’année par le comité olympique du TT jeudi.

BROWNE DOMINE À LA MAISON

De plus, Browne a connu une bonne année sur le circuit local en remportant le double d’or dans les épreuves de sprint et de keirin aux Championnats nationaux de cyclisme. Il a également remporté l’or en sprint lors des premiers Championnats de cyclisme sur piste des Caraïbes en novembre.

Il s’est également associé à Zion Pulido et Ryan D’Abreau pour remporter l’or au sprint par équipe tandis que Maurice Burnette, Tariq Woods, Enrique de Comarmond et Liam Trepte ont dominé le peloton dans la poursuite par équipe masculine d’élite.

NJISANE PREND SA RETRAITE

Pendant ce temps, le double olympien du TT, Phillip, a également annoncé sa retraite du cyclisme de compétition, après deux décennies illustres, en février.

Phillip, 31 ans, est l’un des sprinteurs les plus décorés de TT et est sans doute une figure clé qui a contribué à remettre le cyclisme TT au premier plan grâce à ses performances dominantes dans un large éventail de tournois régionaux et internationaux.

Parmi sa pléthore de distinctions en cyclisme, Phillip a salué sa quatrième place au sprint masculin aux Jeux olympiques de 2012 à Londres comme sa meilleure. Là, il s’est également classé septième au Keirn.

Plus tôt cette année, Phillip a enregistré son club de cyclisme – JLD Cycling Academy – et a deux cyclistes féminines qui s’entraînent sous ses ordres.

NOUVEAU STATUT POUR CNC

Pour la fédération locale, son apogée de l’année écoulée est survenue en novembre, lorsque le Centre national du cyclisme de Balmain, Couva, a obtenu le statut de centre satellite de développement continental de l’UCI.

Cela signifie que le site aidera désormais au développement des athlètes, des mécaniciens et des entraîneurs par le biais de programmes régionaux et d’activités éducatives.

Il permet également aux entraîneurs internationaux certifiés d’organiser des programmes avec des cyclistes pour les aider à atteindre des normes de classe mondiale. Les cyclistes bénéficieront d’horaires et de tactiques d’entraînement modernes pour les aider à atteindre un niveau de classe mondiale.

Pour 2023, le centre satellite sera utilisé pour renforcer les cyclistes juvéniles, juniors et d’élite de TT, et les mettre au courant des normes internationales tout en formant ses entraîneurs et mécaniciens.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *