Les fans devraient se préparer pour une saison de variétés pleine d’action à l’IMS

Les fans devraient se préparer pour une saison de variétés pleine d’action à l’IMS

Il reste encore plus de 100 jours avant la 107e course des 500 miles d’Indianapolis présentée par Gainbridge, mais le compte à rebours est lancé, le calendrier étant passé à 2023. Plus tôt que prévu, 33 moteurs prendront vie le dimanche 28 mai et le drapeau vert tombera pour un autre après-midi mémorable à l’Indianapolis Motor Speedway.

La capitale mondiale des courses se prépare pour l’une de ses plus grandes années à ce jour, avec la course de voitures de sport IMSA ajoutée à une gamme sensationnelle qui comprend la NTT INDYCAR SERIES organisant trois courses, NASCAR de retour avec ses séries Cup et Xfinity, SVRA présentant une action historique , USAC de retour avec la course midget Driven2SaveLives BC39 et une course de voitures de sport pour terminer l’année.

Ce qui suit est une introduction pour réchauffer votre cœur battant :

Tout d’abord, le test ovale : C’est devenu une sorte de sacre du printemps que la NTT INDYCAR SERIES se rende sur le célèbre ovale de 2,5 milles pour un test pré-mai. Cette année, cette session est prévue les jeudi et vendredi 20 et 21 avril, et tous les “500” participants devraient y participer, dirigés par le vainqueur 2022 Marcus Ericsson de Chip Ganassi Racing.

Le Grand Prix GMR débute : Le test ouvert a un moyen d’attirer l’attention sur le “500”, mais la première course NTT INDYCAR SERIES à l’IMS est la course sur route du Grand Prix GMR, qui s’est tenue pour la première fois en 2014. La course de l’année dernière a été l’un des événements les plus intéressants de la saison alors que les concurrents traversaient des conditions en constante évolution en raison de pluies sporadiques. Colton Herta a réussi ce remarquable arrêt d’une glissade et a ensuite remporté sa septième victoire en carrière après avoir commencé 14e. Il l’a appelée “la course la plus difficile que j’aie jamais faite”. Simon Pagenaud, triple vainqueur de l’épreuve, a terminé deuxième, Ericsson chargeant depuis la 18e position de départ pour s’emparer de la troisième place sur le podium.

Ah, l’Indy 500 : Il n’y a rien comme “Le plus grand spectacle de course”, n’est-ce pas ? Une autre foule immense se rassemblera le jour de la course alors que le mois de mai comprendra à nouveau près d’une semaine d’entraînement, deux jours de PPG Presents Armed Forces Qualifying les samedi et dimanche 20 et 21 mai, Miller Lite Carb Day le vendredi 26 mai, Legends Journée présentée par Firestone le samedi 27 mai et concerts tout au long du week-end pour préparer le terrain pour la course de 500 milles qui remonte à 1911. N’oubliez pas que le pilote passe à surveiller : Alexander Rossi et Tony Kanaan à Arrow McLaren Racing, Kyle Kirkwood à Andretti Autosport, Santino Ferrucci et la recrue Benjamin Pedersen chez AJ Foyt Racing, et Stefan Wilson chez Dreyer & Reinbold Racing, entre autres.

SVRA revient en juin : Le week-end de la fête des pères peut être passé à l’IMS alors que plus de 300 des voitures de course vintage les plus exceptionnelles au monde s’affrontent dans 12 classes différentes. Sanctionné par la Sportscar Vintage Racing Association, le Brickyard Vintage Racing Invitational aura lieu les 17 et 18 juin.

Le mois d’août est différent : NASCAR revient à IMS au huitième mois de l’année pour la deuxième fois seulement depuis 2006 alors que les séries Cup et Xfinity se réunissent avec la NTT INDYCAR SERIES pour un week-end plein d’action le 1er août. 11-13. Ce sera la troisième année que l’événement se déroulera exclusivement sur le parcours routier de 14 virages et de 2,439 milles. Pour rappel, AJ Allmendinger a remporté la course Xfinity Series de l’année dernière, le Pennzoil 150 au Brickyard, pour devenir le premier pilote à gagner sur le parcours routier IMS dans les deux premières divisions de NASCAR. Tyler Reddick a remporté le passionnant Verizon 200 de l’année dernière au Brickyard pour la Cup Series tandis qu’Alexander Rossi a brisé sa sécheresse de trois ans INDYCAR SERIES en remportant le Grand Prix Gallagher.

IMSA Retour à Indy : Un week-end complet de courses de voitures de sport se déroule sur le circuit routier du 1er septembre. 15-17 alors que le championnat IMSA WeatherTech SportsCar organise la bataille TireRack.com sur les briques. Le long métrage de deux heures et 40 minutes aura lieu ce dimanche-là, avec une couverture télévisée en direct du réseau NBC. Dix-huit constructeurs différents participent à l’IMSA, ce qui en fait un festival mettant en vedette le summum des courses de voitures de sport. En plus de la course du championnat WeatherTech de dimanche, le Michelin Pilot Challenge sera la vedette de l’action de samedi avec un embouteillage de quatre heures, pare-chocs contre pare-chocs, de voitures de course basées sur la production.

Course USAC autonome à l’IMS : Une chance d’embrasser les briques au Speedway est ce que Buddy Kofoid, champion national midget de l’USAC, a vécu l’année dernière en remportant le Driven2SaveLives BC39 présenté par WeatherTech sur The Dirt Track à IMS. Kofoid devrait à nouveau monter sur le coussin avec ses collègues vedettes de la courte piste et sonneurs d’autres séries de sports mécaniques. Différent cette année : l’événement en l’honneur de feu Bryan Clauson pour la cinquième fois s’étendra à quatre nuits et sera présenté comme un événement autonome le 1er septembre. 27-30.

Retours de voitures de sport : IMS clôturera sa saison en accueillant l’événement des 8 heures d’Indianapolis, une course de championnat de voitures de sport Intercontinental GT Challenge Powered by Pirelli le 1er octobre. 6-8 en conjonction avec sa série nord-américaine, GT World Challenge America.

Heure du billet : Les billets pour tous ces grands événements sont disponibles sur IMS.com.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *